Comment nourrir son chien ?

Il y a en général 3 façons de donner à manger à son chien : servir l’alimentation à volonté sans limite de temps, à volonté en temps limité et servir une quantité précise à heure fixe.

Alimentation à volonté sans limite de temps

Cette technique ne peut pas être utilisée autrement que de façon exceptionnelle. En effet, elle repose sur l’autorégulation de la prise de nourriture par le chien, qui devrait consommer uniquement en fonction de ses besoins énergétiques. Le cas qui se produit le plus fréquemment est la surconsommation, sinon la détérioration de l’aliment et le gaspillage.

Alimentation à volonté en temps limité

Le principe est de donner une quantité non calculée d’aliment, supérieure à la quantité nécessaire, pendant un temps donné, une ou plusieurs fois par jour. Cela signifie que, le temps imparti pour le repas écoulé, on retire sa gamelle au chien, qu’elle soit finie ou non. Le but est d’apprendre à l’animal à manger à heure fixe.

Cette méthode est très utilisée pour les chiots, mais comporte des inconvénients chez l’adulte : comme précédemment, il y a risque de surconsommation, de gaspillage ; de plus, l’animal peut avoir tendance à se précipiter goulûment sur son repas et cela entraîne parfois des troubles digestifs (vomissements, diarrhées).

 

Quantité précise à heure fixe

C’est la meilleure méthode pour un chien ayant atteint l’âge adulte.

 

La fréquence des repas

Elle dépend de l’âge du chien, sachant que l’estomac atteint sa taille et son développement définitif à 7 mois. Du sevrage (4 à 6 semaines) à 3 mois, la ration doit être fractionnée en 4 ou 5 repas par jour.

De 3 à 5 mois, on réduit le nombre de prises à trois repas, distribués entre 7 et 22 heures, qui permettront l’apprentissage progressif du repos nocturne. À partir de 6-7 mois, on ne donne plus que 2 repas, le plus copieux étant servi avant le repos pour les chiens qui travaillent.

 

La température des repas

Le chauffage des repas est possible, mais pas du tout obligatoire. Si vraiment vous y tenez, il ne faut pas dépasser 40 °C ; la température souvent préconisée est 18 °C. Une remarque s’impose ici à propos des préparations industrielles déshydratées (flocons, croquettes…). Leur réhydratation avant consommation nécessite une eau tiède qui ramollit le produit.

Il est impératif de bien attendre, avant de donner son repas au chien, la réhydratation complète du produit (10 à 15 minutes), car celle-ci libère des gaz qui se dégageraient dans l’estomac du chien en cas d’ingestion trop rapide, augmentant le risque de dilatation stomacale.

 

La conservation

Les croquettes et « soupes » se conservent au sec avant comme après ouverture. Notez que, malgré sa bonne conservation même une fois le produit entamé, il faut bien refermer l’emballage après chaque utilisation, sous peine que la saveur et le croquant ne s’éventent et que le chien ne fasse plus aussi bon accueil à son repas.

Les boîtes se conservent au sec 3 à 4 ans, à température ambiante. Sitôt ouvertes, elles doivent être mises au frais, couvertes, et utilisées dans les 24 heures. Les fournisseurs proposent parfois des couvercles en plastique pour refermer la boîte entamée. Vous pouvez aussi transvaser le contenu dans un récipient en plastique alimentaire de type Tupperware, muni d’un couvercle.

 

Les friandises pour chien

Ce ne sont que des friandises, il est donc hors de question de les donner comme repas sous prétexte que votre chien adore cela.Les friandises ont deux fonctions : l’éducation et le plaisir. Elles renforcent la relation chien-maître.

Elles sont très utiles pour le chiot lors de toute la période d’éducation : l’éducation dite « positive » est fondée sur un système de récompenses uniquement.

Le chiot comprend par la récompense que son comportement a donné satisfaction à son maître. À l’âge adulte, l’« heure de la friandise » permet un moment d’échange dans la journée.

Mais attention : c’est vous qui décidez de lui donner une friandise, et non votre chien qui réclame.

Enfin, détail capital : les friandises ne sont en aucun cas des gâteaux ou des sucreries. Vous devez leur préférer les friandises pour chiens du commerce, à base de viande ou de céréales. Les friandises se donnent une fois dans la journée, ou comme récompense, et ne doivent jamais être des sucreries.

 

Et vous, comment nourrissez-vous votre animal ?

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.